Archives du mot-clef randonnée

ROUMANIE 2018

NOTRE SEJOUR (3-12 septembre 2018)

Nous sommes émus de nous rendre en Roumanie, pays situé de l’autre côté de notre continent. De plus, le cheminement dans les Carpathes orientales nous rend curieux et même fiévreux de tout découvrir. Le projet de l’agence Via Carpathica nous correspond bien. Plutôt que de parcourir de grandes distances et d’essayer de tout voir, il se cantonne à deux régions : le Maramureş situé au nord-ouest et la Bucovine au nord-est du pays, toutes deux à la frontière de l’Ukraine. Ces deux régions, éloignées des grands centres, sont montagneuses et ont gardé leurs caractères traditionnels, ce qui fait leur charme. Elles sont séparées par quatre heures de route par bus, en passant par le col de Prislop (1416 m).Leur accès se fait par la route (6 heures de mini bus) à partir de Cluj-Napoca, capitale du nord, dotée d’un aéroport (liaisons quotidiennes avec Beauvais en France)

Carte générale de la Roumanie (d'après cartograf.fr)

Carte générale de la Roumanie (d’après cartograf.fr)

L’idée est de randonner en groupe déjà constitué de 10 amis, à travers ces montagnes d’un village à l’autre avec notre guide francophone Mircea. Nos bagages suivent par la route et nous sommes accueillis chaleureusement chez l’habitant chaque soir. Nous pouvons nous imprégner de l’architecture de l’habitat, de l’ambiance des intérieurs, des traditions culinaires à travers le dîner et le petit déjeuner.
La découverte est renouvelée et différente chaque jour, ce qui nous donne une expérience très enrichissante.

Métiers
C’est passionnant de se rendre compte comment les habitants s’organisent pour se loger et se nourrir. Le fait de cheminer à pied à travers les champs, les forêts, de traverser les hameaux, de rencontrer les gens dans leurs activités nous permet d’apprendre chaque jour. Outre les activités des paysans, nous pouvons découvrir celles liées à la vie quotidienne, au hasard de notre passage.

Alambic (à Breb) Le conducteur de l’alambic nous arrête pour nous montrer son travail. Il distille les pommes grâce à un alambic en cuivre. La vapeur se forme par chauffage au bois. La condensation se fait grâce à la citerne d’eau entourant le tuyau. Le propriétaire tient à nous faire goûter le liquide sacré.

Fabrication de l'alcool de prune

Fabrication de l’alcool de prune

Bardeaux de bois A Breb, nous visitons un petit atelier qui fabrique en série les bardeaux de bois servant à couvrir les maisons traditionnelles. Plusieurs phases : sciage des arbres d’épicéa à la longueur, fendage avec une hache spéciale, finition avec établi et plane qui donne la forme géométrique du bout du bardeau.

Finition des bardeaux de bois

Finition des bardeaux de bois

Vannerie (Breb) Un vannier (à l’attitude ambiguë et entreprenante…) nous montre le fendage du noisetier qui servira d’armatures pour ses paniers. Une commande pour le lendemain (payée d’avance) sera passée aux oubliettes par l’artisan de mauvaise foi. Nous n’avons pu récupérer ni le panier ni le remboursement ! Un drôle de zigoto !

Fendage des bois de chataignier

Fendage des bois de chataignier

Charpente (Breb) : Le bois rentre dans la construction des maisons traditionnelles mais aussi des maisons neuves de type chalet. Nous observons deux charpentiers qui montent une maison en bois. Ils assemblent des rondins en traçant et taillant avec précision les clés en queue d’aronde à chaque coin.

Montage de la maison de bois

Montage de la maison de bois

Oeufs peints : Lors d’un après-midi froid et pluvieux, au cœur des hauteurs de Bucovine, nous avons pu observer notre hôte (de minorité slavophone houtsoule) peindre des œufs de cane. Après avoir installé et mis en chauffe le poêle, elle a chauffé ses peintures à base de cire pour les rendre plus liquides. Puis, à l’aide d’un outil très fin trempé dans cette cire de couleur, elle a reproduit les motifs ancestraux, sans modèle. Précision, harmonie des couleurs !

Dépôt de la cire de couleur sur un oeuf

Dépôt de la cire de couleur sur un oeuf

Gastronomie
Petits déjeuners : Fromage frais, yaourts maison, ratatouilles, porc, œufs, pain, beurre, confitures maison, café, thé, tisanes
Dîners types : Ils sont copieux et animés.
Alcool de pommes ou de prunes, alcool aux myrtilles : ils accompagnent le repas en alternance avec le vin rouge local
Soupe aux légumes et à la viande
Boulettes de viande avec choux, ou choux farcis
Petits gâteaux aux pommes
Alcool à nouveau

MARAMUREŞ

Les paysages
Au nord du pays, cette région fait frontière avec l’Ukraine par la rivière Tisa. Tout en douceur, le paysage de cette région respire l’abondance. Les hauteurs sont habitées de forêts touffues de conifères et de bouleaux où vivent les ours (notre guide nous a montré les restes de leurs poils laissés sur les arbres lorsqu’ils se grattent).

Entre Breb et Desesti

Entre Breb et Desesti


Plus bas, à proximité des villages, le travail millénaire des paysans a modelé des terrasses couvertes de prairies fauchées à la faux par petits morceaux et parsemées de meules de toutes formes. On dirait des personnages qui s’entretiennent entre eux à toute heure du jour. Les champs de maïs, les vergers de pommiers et de pruniers, les jardins de haricots rames, courges, choux, betteraves, tomates, maïs indiquent que les gens vivent d’autosubsistance.
Meules de foin

Meules de foin


Dans les vallées, s’étirent les villages le long des routes. Les maisons à structure bois montrent le savoir-faire des habitants. Les bardages et les toitures sont faits de bardeaux d’épicéa. Les porches monumentaux, tels des arcs de triomphe, et finement sculptés sont à la fois l’expression de la richesse du propriétaire et le symbole de la protection du domaine. Ils représentent des animaux, des végétaux, des motifs géométriques, des cordages, symboles de la fécondité et de la fertilité. Le bois est présent partout dans la vie quotidienne : outils, sculptures, croix des cimetières, vannerie, etc.
porche travaillé et intérieur d'une cour (Breb)

porche travaillé et intérieur d’une cour (Breb)


Les églises en bois
Avec leur clocher fin et élancé de style gothique, elles s’aperçoivent de loin. Les toits très raides de bardeaux d’épicéa laissent s’écouler la pluie et la neige. Elles ont été construites à partir de la fin de 16ème siècle et symbolisent la cohésion de la communauté. Les peintures intérieures éclairent la pénombre de ces églises et témoignent de cette communion entre les habitants et leur religion. Elles ont été peintes par des peintres locaux après la reconstruction des églises détruites par les Tatars à partir de 18ème siècle. De très belles icônes ornent le chœur. On dit en Roumanie : « sage comme une icône ». Elles possèdent trois parties : on entre d’abord dans le pronaos, puis le naos (nef) et enfin, vient le sanctuaire interdit aux fidèles. Ces trois parties se retrouveront dans les monastères peints de Bucovine.
Dans le même village voisinent des églises plus modernes à plusieurs clochers, couvertes de zinc et aux couleurs plus vives.
Eglise en bois de Rogoz

Eglise en bois de Rogoz


La musique
Surprise d’une soirée chez nos hôtes : nous avons le privilège d’avoir le Groupe Toader Sicuţa avec son gendre Vasile et sa petite fille Maria, pour écouter et danser sur les airs traditionnels (voir enregistrement).
Héritage musical original, du fait de l’isolement de la région. Musique vivante et virevoltante ou bien nostalgique (Dorului Dor). Le violon est accompagné d’une guitare à 5 cordes (zongora) qui se joue avec le manche vertical, et d’une chanteuse. Les voix se répondent lorsque le rythme est enlevé. Ces musiciens paysans jouent habituellement pour les noces, mais ils n’hésitent pas à se produire pour un groupe de passage. Ils jouent pour nous toute la soirée ! Ils se déplacent aussi, invités en France pour des festivals de musique folklorique. Pour les danses en rond, les jupes fleuries s’envolent.
Les compositeurs classiques roumains George Unescu (roumain : rhapsodie roumaine) et Constantin Brailoin, ainsi que les hongrois Bela Bartok (danses roumaines) et Zoltàn Kodàly sont venus collecter les musiques des paysans pour s’en inspirer dans leurs oeuvres.

Les étapes et les villages que nous avons découverts
Rogoz, Breb -> Desesti -> Breb, Sighet, Sapantha, Leud -> Botiza, Botiza -> Poienile Izei -> Botiza
Légende : -> étapes pédestres, sinon transfert par la route avec un véhicule

Carte du Maramureş (d'après Michelin)

Carte du Maramureş (d’après Michelin)

Sapantha
Une curiosité : le cimetière « joyeux » ! Créateur Ioan Stan Petras (1909-1977). Foisonnement de croix d’un bleu intense, rehaussées de couleurs éclatantes. Une scène est peinte en bas-relief. Elle résume un trait de la vie passée du défunt et très souvent son métier. Exemples : bouilleur de cru, berger, couturière, professeur, musicien avec son violon, paysan maniant la faux, cueillant des fruits, trayant sa vache, etc. En-dessous, un texte ou un poème complète le tableau : humour et tendresse devant la mort. Ce cimetière attire de nombreux touristes et semble faire la richesse de la petite ville à voir l’excellent état de l’église dont le clocher a été rehaussé et couvert de tuiles vernissées.

Sapantha : le "cimetière joyeux"

Sapantha : le « cimetière joyeux »

BUCOVINE

Le doux pays de hêtraies
Terre de montagnes et de monastères peints, la Bucovine a un relief très accusé avec alternances de forêts et de pâturages. Les fermes sont dispersées en haut ou sur les pentes des collines bucoliques. Elles sont entourées de clôtures et palissades en bois. L’ensemble produit un quadrillage très harmonieux du paysage. Construites de bois également, ces fermes comprennent la maison d’habitation souvent décorée et peinte de vert, de jaune ou d’ocre, l’étable, le poulailler et autres dépendances. Ces bâtiments sont coiffés de toitures à bardeaux ou de tôles. A l’entrée, un gros chien de berger nous attend en aboyant d’une voix grave. Heureusement il est enfermé dans une grande cage surélevée…

Alpages de Bucovine, au-dessus de Moldoviţa<br /><p class=Alpages de Bucovine, au-dessus de Moldoviţa


Autour de la maison, le jardin est planté de courges, maïs, haricots, betteraves, choux et le verger de pommiers et pruniers. Certains fermiers possèdent une petite scierie permettant, à partir des troncs bruts de réaliser des poteaux, poutres et planches pour la vente ou l’auto consommation. La charrette tirée par deux chevaux permet de faire le débardage. Sur une plateforme, une scie à ruban montée sur rails se déplace horizontalement par rapport à la bille fixe.
Ferme de Bucovine

Ferme de Bucovine


Tous ces hameaux sont reliés par des allées non empierrées qui suivent plus ou moins les lignes de niveau mais aussi qui ont des pentes parfois très raides. La pluie les érode et les rend très glissantes et difficiles à emprunter pour les voitures et même les randonneurs…. On y accède en ouvrant des barrières faites de perches horizontales que l’on enlève de leur logement et que l’on remet une fois franchies.
Dans les forêts, nous sommes surpris par l’abondance des champignons ! Giroles et cèpes de Bordeaux s’offrent à nous et c’est avec frénésie que nous cueillons des poches entières. Rapidement, il faut se rendre à la raison et se limiter en volume et trier les sujets de « première classe » d’après l’expression de notre guide. Trompettes de la mort et coulemelles sont aussi au rendez-vous. Nous pourrons les offrir à nos hôtes du soir. En fin d’après-midi, nous rencontrons un acheteur stationné au fond d’un chemin qui achète les champignons des ramasseurs, deux enfants en l’occurrence, qui remontent vers chez eux à travers la forêt, une fois la marchandise écoulée. Sur la route, nous avions aperçu des villages entiers de Roms installés sommairement pour la saison dans des baraques de bois et de tôles. Les champignons sont exportés vers l’Europe de l’ouest et spécialement l’Italie.
Façades décorées en bois peint

Façades décorées en bois peint

La richesse et la tradition du bois
Les forêts de hêtres et d’épicéas sont exploitées pour la construction, pour le chauffage et l’artisanat. Les billes tronçonnées et lissées s’amassent en bordure des chemins carrossables des forêts. Les bonnes billes sont coupées à 4 mètres pour la charpente tandis que les autres sont utilisées pour l’aggloméré.

Exploitation du bois

Exploitation du bois


Pour le chauffage, le bois est coupé à 33 cm de long puis fendu. Rangé proprement le long des étables au-dessous des toits, il orne les façades et pignons des maisons ou étables. Il peut également être amassé sous forme de meules comme le foin et constituer ainsi un décor au milieu des prairies à proximité des fermes.
Rangement du bois de chauffage le long de l'étable

Rangement du bois de chauffage le long de l’étable


Le chauffage au bois est omniprésent. Les poêles sont installés dans chaque grande pièce ou à cheval sur deux pièces. Ils sont souvent en céramique (poêle de masse) et de toutes les formes. Certains ont même un plan de travail, des tiroirs ! Nous avons assisté au montage et au démarrage d’un poêle dans la salle à manger du gîte d’Ehreste de Brodina. Une vitre de la fenêtre a été démontée et remplacée par une tôle permettant le passage du tuyau d’évacuation des fumées. Le rideau de la fenêtre a été écarté et deux tôles ont été posées sommairement sur les murs du coin de la pièce pour les protéger de la chaleur. Nous avons pu y faire sécher nos vêtements, chaussettes et chaussures. Dans ce même gîte, un ballon d’eau chaude (au bois) alimente cette salle de bains et la cuisine adjacente.
Poêles à bois en céramique

Poêles à bois en céramique

Les étapes et les villages que nous avons découverts
Moldaviţa -> Argel, Argel -> Brodina -> Ehreste , Suceviţa, -> Humor, Voronet,
Légende : ->étapes pédestres, sinon transfert par la route avec un véhicule

Carte de Bucovine (d'après Michelin)

Carte de Bucovine (d’après Michelin)

Les monastères peints
Suite aux invasions turques en Bulgarie et Serbie, les ecclésiastiques orthodoxes se réfugièrent dans les Carpathes. Ses monastères fortifiés protégeaient les villageois et les soldats lors des attaques. Ils se caractérisent par des fresques peintes à l’intérieur comme à l’extérieur.
Ils ont été construits il y a 5 siècles par Etienne le Grand (1457-1504) et ses successeurs suite à leur victoire sur les Ottomans. Petru Rareş, son fils, règne de 1527 à 1538 puis de 1541 à 1546. L’art byzantin s’allie avec la renaissance italienne, avec des fresques intérieures et extérieures peintes au XVIème siècle par des peintres autochtones confirmés. Elles représentent des scènes de la Bible, de l’histoire mais aussi du folklore. La voûte moldave est une coupole surmontant la nef qui s’appuie sur des voûtes semi-circulaires. Le dépassement important des toits a permis de réaliser et de conserver les fresques extérieures. Celles-ci éduquaient le peuple qui refusait d’entrer dans les églises ou ne comprenaient pas la liturgie BD…). Ces monastères sont entourés de fortifications de forme rectangulaire dans lesquelles existent des appartements pour les moines. Huit d’entre eux sont inscrits sur la liste des monuments de l’UNESCO.
Moldoviţa
Il a été construit en 1532 par le prince Petru Rareş. Nous sommes étonnés par le bon état de conservation de l’ensemble. Nous bénéficions d’une visite de 1h30, guidée avec autorité et au pas de charge par sœur Tatiana. Elle nous éclaire sur toutes les fresques qui sont un véritable livre d’histoire. Nous nous y perdons un peu devant tant d’érudition mais nous retiendrons que « chaque matin est un renouveau, une naissance, un printemps ».

Le monastère de Moldoviţa

Le monastère de Moldoviţa


La prise de Constantinoble, célèbre fresque de Moldoviţa

La prise de Constantinoble, célèbre fresque de Moldoviţa


Suceviţa
C’est la dernière des églises peintes, construite entre 1582 et 1584. Elle est entourée d’un parc et de fortifications datant du XVIème siècle. La couleur dominante est le vert marin profond (malachite).
Les fresques ont été commandées par Ghorghe Movila en 1595 et réalisées par les frères Ion et Sofronie
Le monastère de Suceviţa

Le monastère de Suceviţa


L'échelle des vertus. Les moines essaient de monter les 32 barreaux de la terre vers le ciel

L’échelle des vertus. Les moines essaient de monter les 32 barreaux de la terre vers le ciel


Humor
Il a été fondé en 1530 par Toader Bubuiog, cousin de Petru Rares.
Les peintures datent de 1535 sont de Toma de Suceava. Dominante : rouge, ocre, rose, bleu et orange
Monastère d'Humor : la glorification de Marie

Monastère d’Humor : la glorification de Marie


Voronet
Construit en 1488 par Etienne le Grand
Les fresques datent de 1540. Dominante : azur (bleu de Voronet)
Monastère de Voronet : le Christ Pantocrator et le jugement dernier

Monastère de Voronet : le Christ Pantocrator et le jugement dernier